Aller au contenu principal

FOCUS sur une femme Baobab, la crème du pouvoir Judiciaire en général et du conseil d’état de la RDC en particulier.

🔴 Qui est madame Rose Mutombo ?

Je suis madame Rose Mutombo, je suis née le 19 mars 1960 et réside à Kinshasa en République démocratique du Congo. Je suis juriste de formation avec une carrière professionnelle qui me positionne au cœur de questions de justice et de défense des droits humains.

Je suis magistrat de carrière en qualité d’Avocat Général près le Parquet Général près le Conseil d’Etat. Je suis pour le moment la seule femme sur neuf hommes à ce poste. J’ai visité dans le cadre de ma fonction de Présidente National de Cadre Permanent de Concertation de la Femme Congolaise « CAFCO », plusieurs pays où j’ai partage mon expérience dans la formalisation des stratégies de lobbying et de plaidoyer pour la promotion de la gouvernance sensible au genre.

Je travaille depuis plusieurs années dans le domaine de la construction de la paix et la lutte contre l’insécurité dans la société. Je dispose d’une expertise de haut niveau sur les stratégies des négociations et transformation des conflits, les techniques de plaidoyer et de lobbying ainsi que les questions de l’équité des genres.

J’ai contribué à la formulation de plusieurs politiques et législations pour améliorer la sécurité juridique des femmes et des enfants, mais également des réformes en matière de répression des réseaux de drogues, de l’intégration des femmes dans les stratégies de paix dans la Région des Grands Lacs.

Je suis l’une des rédactrices de la politique nationale du Genre, de la Stratégie nationale de lutte contre les Violences sexuelles et basées sur le genre, du Plan d’Action National de la Résolution 1325 des Nations Unies de la RDC. C’est à ce titre que je suis membre du Secrétariat national de la Résolution 1325 du Ministère du Genre, Famille et Enfant.

Je suis la Présidente nationale du Cadre Permanant de Concertation de la Femme Congolaise « CAFCO ». C’est la seule plateforme des organisations des femmes issues des ONG et des partis politiques, Ceci pour traduire l’impératif de la paix par les femmes.

J’ai mis à contribution mon expertise dans l’accompagnement des femmes politiques et de la société civile aux différentes négociations pour le retour à la paix en RDC et au renforcement de celle-ci. A des divers moments de l’histoire de la RDC, j’ai appuyé les femmes dans l’élaboration des cahiers de charges lors des négociations de paix à la Conférence Internationale sur la paix, la sécurité , la démocratie et le développement dans les Grands Lacs, les assises de Gaborone, de Nairobi, de Sun City en Afrique du Sud et récemment encore, lors des négociations entre les acteurs politiques congolais. Elle a formalisé les argumentaires nécessaires pour renforcer la convergence des vues des femmes aux assises de la cité de l’OUA sous la facilitation de SEM Edem Kodjo et Sous les bons offices de la Conférence Episcopale des Evêques du Congo).

J’offre ma technicité aux Agences des Nations Unies et autres Organisations Internationales en qualité de Consultante et de facilitatrice. J’ai produis des études stratégiques dont le Rapport sur l’état de la population avec l’UNFPA, le Genre avec le PNUD, la situation des femmes et des enfants avec l’UNICEF.

🔴 Votre parcours dépeint la détermination d’une femme baobab, quels sont vos atouts ?

Mes atouts sont multiples et transparaissent dans les domaines de compétences suivants :
Recherches, consultations, rédactions juridiques ; 2. Sensibilisation, mobilisation communautaire ; 3. Conception des stratégies de pacification et des réconciliations ; 4. Gestion et prévention des conflits ; 5. Experte en Genre ; 6. Droits spécifiques de la femme et droit de l’enfant ; 7. Consolidation de la paix ; droits humains et violences sexuelles.

🔴 Quel est la clé de votre succès ?

C’est la formation continue.
J’ai suivi plusieurs formations extra académiques dans les domaines aussi divers que la transformation des conflits et construction de la paix, les techniques de la lutte contre la drogue et blanchissement d’argent à Harare avec PNUCED, juin 2001 ; comment documenter des violations des droits de la femme pendant les conflits armés, outil pour le plaidoyer et la construction d’une paix durable ; Formation des formateurs à l’Ecole Nationale de la Magistrature du 19 septembre au 2 octobre 2005 à Paris et à Bordeaux avec l’appui de la Coopération Française. Formation des formatrices sur la Résolution 1325 à Freetown à Sierra Leone du 13 au 21 juin 2012 ; Facilitatrice des ateliers Bridge depuis 2017.
Membre du Barreau International de la Cour Pénale Internationale ; Je suis également le Point focal national en République Démocratique du Congo de l’Association Internationale des Femmes Magistrats ; Point focal du Global Network Peacebuilders.

🔴 Parlez-nous de vous en 4 points:

❤Femme engagée : Je suis effectivement engagée dans mon travail de magistrat depuis plus de 29 ans. J’essaie de faire la différence pour être un modèle dans le traitement des différents dossiers qui me sont attribués par ma hiérarchie et mes cotations annuelles prouvent à suffisances cela. Je fais mon travail avec conscience et responsabilité ; C’est ce qui explique que je sois la seule femme magistrat au Conseil d’Etat sur neuf homme ;
Femme engagée dans la promotion des droits de la femme et cela m’a permis de contribuer à l’élaboration des lois, des programmes et politiques du Ministère du Genre, Famille et Enfant, à mener le plaidoyer auprès des décideurs pour une bonne participation politique des femmes dans les instances de prise de décisions ;

❤Femme de compétence : Je tiens beaucoup dans mon travail à lier la compétence à l’excellence. C’est ce qui m’a value la renommée que j’ai auprès de l’opinion national et international. Je fais tres attention à tout ce que j’entreprends comme tache.

❤Femme de conviction : bien attendu, tout ce que je fais est fruit de conviction et surtout de beaucoup de détermination. Quand je m’engage sur une question bien précise, je ne me décourage pas et je poursuis mavision jusqu’à atteindre les objectifs que je me suis assignés.

🔴 Comment arrivez-vous à vous imposer dans un secteur dominé par les hommes ?

Je travail en ne tenant pas compte de mon sexe et j’essaie dans mon travail de donner le meilleure de moi-même pour ne pas donner droit aux spéculations de la part de mes collègues. Les hommes ont tendances à stigmatiser les femmes dans le but de les déstabiliser. Je m’impose par mon savoir faire.

🔴 Quels conseils avez-vous pour encourager plus des femmes à embrasser ce secteur ?

Elles doivent avoir confiance en elles mêmes, avoir du caractère et avoir du temps pour lire et se documenter sur les questions juridiques.

🔴 En tant que femme active et actrice de changement, quels sont selon vous les priorités de la population que l’état devrait visiter?

La population a besoin que la guerre s’arrête et que la paix soit effective sur toute l’étendue de la RDC, l’amélioration des secteurs socio de base notamment dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’alimentation , de logement, de l’emploi…

🔴 Quel est votre relation avec la peur?

Aucune relation.

🔴 Quels ont été vos pires défis?

• Analphabétisme des femmes et jeunes filles ;
• La persistance des violences sexuelles et violences basées sur le genre ;
• Faible pourcentage des femmes dans la gestion de la chose publique ;
• Impunité ;
• La corruption ;
• Les pesanteurs socioculturels.

🔴 Quel message avez-vous à transmettre aux femmes à l’occasion de mois de la femme ?
Les Femmes doivent se lever pour défendre leurs droits, elles doivent être actrices du développement pour apporter leur contribution à la construction de la RDC .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :