Aller au contenu principal

Maître #Kandolo, l’un des avocats Canadiens du PCJI : Cette loi (sur le statut des anciens chefs d’état) est pratiquement un piège qui s’est refermée sur Kabila

« . Pour que la CPI puisse être compétente et juger quelqu’un, il faut prouver que la justice du pays de l’accusé ne veut pas traiter son cas ou ne peut pas le traduire en justice. Or la loi sur le statut des anciens chefs d’état immunise le concerné, Kabila, contre les poursuites. Donc cela l’a rendu vulnérable sur le plan international, c’est pour dire qu’au Congo nous ne pouvons pas le poursuivre, à vous la justice internationale de le poursuivre. C’est net et clair. Il ne faut pas oublier que le Congo a signé la convention de la CPI et lui a donné automatiquement la compétence. Même si le Congo se retire de la CPI, les crimes que ces gens ont commis ont été perpétrés pendant le temps que le pays était membre ou signataire de cette convention, ils seront poursuivis.
La loi sur le statut des anciens chefs d’état est donc un piège qui s’est refermé sur Kabila, il s’est rendu lui-même justiciable de la CPI ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :