Aller au contenu principal

Pourquoi Joseph Kabila s’attele , déjà ,  à faire barrage à la candidature de monsieur Moïse Katumbi aux prochaines élections de 2023

Malgré le fait qu’il se retrouve dans une situation d’empêchement à pouvoir briguer quelque autre mandat présidentiel ( en République démocratique du Congo , à tout le moins ) , monsieur Kabila Kanambe Joseph Hyppolite  s’attele , déjà   ,  à faire barrage à la candidature de monsieur Moïse Katumbi aux prochaines élections présidentielle ; ne s’y voyant que lui seul et , cette fois-ci,  ad vitam aeternam , car on ne l’y reprendra plus !

Aujourd’hui, en effet, au plan du droit, monsieur Kabila Kanambe Hyppolite Joseph n’a pas d’autre alternative que de demeurer  » sénateur à vie « , ce , suivant l’article 70 , de la Constitution du 18février 2006 de la République Démocratique du Congo, tel qu’explicité , de manière tout à fait univoque, par l’article 104 alinéa 7 de ladite constitution.

Et, à ce propos, il faudrait bien réaliser que si ces mêmes dispositions , de la Constitution Rd.congolaise , eurent été  transposées, en son temps, dans la Constitution de la République de Russie , il est bien évident que monsieur Medvedev aurait envoyé balader monsieur Vladimir Poutine , si ce dernier serait revenu , après coup , pour rempiler.

Mais , par contre, tout reclu , à son sénat, tout exclu de la compétition,  de par la loi et le droit , aux prochaines élections présidentielles,   le Sieur Kabila Kanambe Joseph Hyppolite continue , sans désemparer ,  à organiser ses troupes , convaincu de sa  » remontée fantastique  » ; non point dans les sondages d’opinion ( bien  évidemment ! ) , mais tout autrement , tels que matérialisés par ces  » grandes manœuvres  » d’appareils , de nature électoraliste , qui s’observent , soudainement, dans son camp politique inique.

Et tout cela rappelle, avec amusement,  » El Chapo  » , bien qu’embastillé , mais continuant , néanmoins, à organiser la pègre se retrouvant  à l’air libre.

Il aura suffi , il est vrai, de cette sortie, médiatique de Moïse Katumbi, à partir du village Kashobwe, pour que le  » Cow-boy  » ( venu , naguère , des flancs verdoyants des  » mille collines  » ) sorte de ses gonds et puisse   » monter sur ses grands chevaux « .

Et , à l’instant , c’est le  » branle-bas  » de combat , déloyal,  à l’Assemblée nationale pour l’ébauche des nécessaires  » réglages  » de la Commission Électorale Nationale Indépendante, Ceni , devant organiser l’élection présidentielle où,  en l’état , le Sieur Kabila Kanambe Joseph Hyppolite ne peut nullement participer.

Cependant , bien que vissé à vie , à son corps défendant , sur un siège de la Chambre Haute du parlement , le sénateur Kabila Kanambe Joseph Hyppolite dispose de deux leviers de pouvoir : le    » boeuf  » et la  » charrue  » , alignés , dans une logique implacable , à savoir : le  » boeuf avant la charrue « .

Ce  » boeuf » , reconnaissable à sa  » panse  » , insatiable et , organiquement , corruptible à souhait, c’est la Ceni qui vient de mettre en branle l’attirail  ;

Et c’est , justement, sur ce registre,  que le  » Cow-boy  » voudra faire  » passer les vessies pour des lanternes  » aux yeux de l’actuel locataire du palais de la nation.

Fort , en effet,  de ce que  » les rois sont morts , vivent les rois », ira-t-on sussurer à l’oreille de l’actuel locataire du palais de la nation, que l’Assemblée nationale , aux mains des amis , par le truchement de la Ceni, devrait être en mesure de faire de l’institution  » Président de la république  » la chasse-gardée au seul  » tandem « , alternativement, dirigée.

Il faut noter , au passage, que lesdits  » rois morts  » ne seraient autres que , pour le premier , c’est à dire pour monsieur Kabila Kanambe Joseph Hyppolite,  son père nourricier , à savoir : Laurent Désiré Kabila et pour le second  , Tshisekedi Antoine Felix , son géniteur biologique , à savoir : Étienne Tshisekedi.

La  » charrue  » , quant à elle,  se trouve cette  » baïonnette non intelligente  » , téléguidée , que se trouvent être tous ces hommes en uniforme , à la base  l’insécurité majeure qui endeuille , particulièrement,  par des crimes de sang, la province du Haut-Katanga.

On ne l’aura pas compris ,  la finalité de ce machiavélisme-crasse est de remuer de fond en comble les soubassements socio-culturels de la Constitution du 18février 2006 , ce , aux fins , d’instituer , en lieu et place , un État de forme fédérale pour , soi-disant, calmer cette   » rue katangaise  » complètement  excédée par la rapine , le crime et l’indiscipline venus de ce lointain  » kamuina nsapu « .

1. Mais , en réalité, la  » course au fédéralisme  » ( que venait de lancer monsieur Kabila Kanambe Joseph Hyppolite , par le truchement de l’un de ses thuriféraires qui a eu à annoncer dans le même discours aussi bien la sécession du Grand Katanga que la quête de la  » voie médiane  »  que se trouverait être , en ces circonstances, l’Etat fédéral ) poursuit , en réalité, en lame de fond , la suppression du suffrage universel direct , cela, par l’institution de l’élection présidentielle à deux degrés ou , autrement dit, le scrutin indirect où le fils d’armateur lacustre n’aura pas le  » vent en poupe « .

Objectivement, il n’y a pas match entre la forme fédérale de l’Etat ( bien encadré, avec caisse de péréquation et tutti quanti ) pour le développement économique , effiscient , d’un pays aux dimensions continentales comme l’est la République Démocratique du Congo..

Mais , on l’aura noté par la  preuve par 9 (années de règne ) x 2 , le développement économique de la Rdc demeure le  » cadet des soucis  » du Sieur Kabila Kanambe Joseph Hyppolite.

Pour l’illustration, ce ne serait pas médire que dire que ces ouvrages ,  » sauts de mouton » , nouvellement érigés , en moins d’une année , font piquer des colères,  rappelant ces  » sautes d’humeur  » de  » quasi-militaire  » enregistrées au cours de ces dix huit ans dernières années.

Et pour l’avoir fait, à n’en point douter, le Président Tshisekedi est , nécessairement, et pour très longtemps  » pris en grippe » , ce , au même titre que Katumbi Chapwe Moïse qui, aussi, a fait preuve de  » Savoir-faire « , ce , sans apport financier en provenance de la Chine.

En définitive, il faudra retenir que les ambitions présidentielles de monsieur Kabila Kanambe Joseph Hyppolite , toujours actuelles, sinon plus intenses , sont bridées , ce jour , par les dispositions de la Constitution du 18 février 2006 et que , de ce fait, il s’imposerait une nouvelle Constitution en République Démocratique du Congo qui le libére lui , le rwando-tanzanien , de tout empêchement ; mais qui ,  par contre, interdise à Katumbi , sa  » monture « , d’avoir droit au chapitre en République démocratique du Congo. 

BARTOS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :