Aller au contenu principal

Dr Noël Tshiani : La RDC mérite mieux qu’une monnaie de singes !

Francs congolais

À la sortie d’un hôtel de la place hier, je rencontre un jeune qui me présente des liasses des billets de Francs congolais frais et pimpants. J’ai vérifié des numéros de série inscrits sur ces billets. Les numéros se suivaient, ce qui montre que ces billets n’ont jamais été utilisés et qu’ils sortaient directement de la Banque Centrale du Congo. En posant des questions au jeune homme où il trouvait cet argent neuf en grande quantité, il me repondit: oyo bongo ya COOP. Sur mon insistance, le jeune homme a accepté que je photographie les liasses des billets sans montrer son visage pour éviter des représailles de ses patrons. J’ai compris que la planche à billet est bien vivante et parmi nous, ce qui explique la dépréciation continue de la monnaie congolaise ces derniers temps.

Ne soyons pas naïfs. Il n’y a pas eu que constat de plusieurs billets neufs sur le marché. Il y a d’autres indications telles que la présence de ces billets dans les mains des personnes suspectes (et non des cambistes agréés), présence qui s’accompagne d’une dépréciation sensible du franc congolais sur le marché où le taux de change du dollar est passé en quelques semaines de fc 1700 à fc 1730 à fc1750. La présence des liasses et cartons des billets de banques dans les rues et non dans les bureaux de change doit avoir une source autre que les banques commerciales qui s’inquiètent aussi de ce phénomène. La combinaison de ces facteurs montre clairement qu’il y a augmentation de la masse monétaire avec des signes monétaire se trouvant dans les mains des personnes non autorisées. Il ne faut pas oublier aussi que le Gouvernment a terminé l’année 2019 par un déficit budgétaire de $237 million au 31 décembre.

Parlant des cambistes agréés, c’est currieux que la Banque Centrale du Congo considère ces personnes debout devant les hôtels, au rond point Kintambo et dans certains coins de la ville comme des cambistes agréés. Non, j’ai parlé avec ces personnes. Elles ne sont pas agréées. Elles obtiennent ces liasses et des cartons de billets neufs des sources mafieuses.

Une banque centrale qui voit les taux de changer chuter de façon substantielle au moment où il y a de telles révélations devrait investiguer au lieu de nier des évidences ou d’être sur la défensive car la réalité est têtue: notre monnaie nationale n’a pas de valeur après que le taux de change soit passé de $1 égal à 1,3 fc en 1998 à 1$ égal à 1730 fc aujourd’hui, soit un taux de dépréciation monétaire de plus de 150.000 pour cent !

Quelle honte pour nous tous !

Cette perte de valeur de la monnaie nationale fait que le peuple appauvri s’est réfugié derrière le dollar qui représente désormais 95 pour cent de la masse monétaire du pays.

N’est il pas temps de reconnaître notre échec de gestion monétaire car la BCC viole l’article 170 de la constitution de la République qui dit que le Franc congolais est et doit être la seule monnaie utilisable sur l’ensemble du territoire congolais. Si la BCC ne gère plus que les 5 pour cent restants de la masse monétaire en Franc congolais, elle a failli à sa mission de concevoir et mettre en œuvre une politique monétaire crédible conformément à la constitution. Compris ?

Si le Gouverneur de la Banque Centrale du Congo est disposé à avoir un débat télévisé civilisé sur ces questions, je suis disponible pour éclairer l’opinion publique. Un vrai débat d’idées.

La RDC mérite mieux qu’une monnaie de singes !

Dr Noël K. Tshiani Muadiamvita

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :