Aller au contenu principal

VIDEO: « URGENT: Kingakati desarmé. BABOTOLI MINDUKI NIONSO YA KABILA NA KINGAKATI

Les journalistes à Kinshasa ne sont pas encore au courant du désarmement du site de Kingakati hier à 04hoo du matin. Auparavant, sur ordre de Félix Tshisekedi, le CEMG avait demandé aux soldats de la GR qui se trouvaient chez Kabila de regagner la caserne du camp Tshatshi. Ainsi, Kabila avait envoyé sa femme et Néhémie pour aller tenter de plaider sa cause chez la mère du Prt de la république, cette démarche n’ a rien changé. De ce fait, l’ armée a fait un assaut à Kingakati vers 04hoo. Et, le site a été totalement désarmé avec des fortes détonations qui ont été entendues dans toute la zone nord de Kinshasa.

5 Comments »

  1. Mr. le Présentateur,
    Merci beaucoup pour toute la peine que vous vous donnez pour nous éclairer sur certains faits de l’actualité nationale. Nous avons besoin de gens comme vous pour nous aider à comprendre qu’il faut toujours faire preuve de sens critique en interprétant les faits d’actualité. Vous l’avez très bien démontré en allant interviewer les marionnettes de la marche du FCC.
    Quelques points, cependant, pour vous aider à vous améliorer : un journaliste se doit toujours de rester objectif quand il présente des faits d’actualités. Tous les journalistes ont forcément une opinion personnelle, mais l’idéal est qu’ils la garde pour eux-mêmes pour ne pas courir le risque de se montrer partial ou pire, partisan. Vous vous voulez objectif, n’est-ce pas ? C’est bien l’idéal que vous poursuivez ?
    Alors pourquoi (1) la vidéo relayant l’interview de Mr. L’abbé Nshole est précédée d’une longue introduction se terminant à peu près par ces mots : « en regardant cette video, souvenez-vous bien que… » Et pourquoi cette video, la seule de toutes, est labellisée « lokuta monene » ? En matière de conditionnement de votre audience, vous vous êtes vraiment montré imbattable sur le plan journalistique… (2) Depuis le début de son procès publique, Mr. Kamhere n’a cessé d’arborer ostensiblement un chapelet sur son torse (vérifiez) ; c’est un chrétien catholique, alors que le Pasteur Mukuna n’en est pas un. Pourquoi alors s’offusquer d’une visite d’un pasteur à sa brebis en faisant des comparaisons ? Qui plus est, alors qu’à l’époque le CLC organisait des marches pour empêcher le glissement de régime, le Pasteur Mukuna criait haut et fort dans ses prêches « ta gueule, Nshole » (vérifiez), quand ce-dernier exerçait son office de porte-parole de la CENCO. Mukuna ne trouverait-il pas une visite de l’Abbe Nshole comme une sorte d’ironie, frisant l’injure, vu qu’il est maintenant écroué ? (3) S’agissant de Mr. Kapend, un autre fidèle catholique, pourquoi donc parler à sa place ? Ne serait-il pas plus simple d’organiser une descente in situ pour l’interviewer sur le soutien spirituel qu’il recoit de la part de ses pasteurs ? Allez-y avec autant d’effort d’objectivité que vous avez déployée pour la marche du FCC, et je vous prie de croire que vous serez édifié par ce que vous dira Mr. Kapend. Car maintenant que tous les projecteurs sont braqués sur Mr. Kamhere, tout le monde s’intéresse à ce qui se passe à la prison de Makala alors que pendant les plus de 18 ans de prison de Mr. Kapend, seuls quelques medias étrangers s’y sont intéressés. L’ordinaire de Mr Kapend passe inaperçu, c’est l’extraordinaire de Mr Kamhere et du Pasteur Mukuna qui semblent taper à l’œil. (4) L’enjeu à ce stade, pour Mr. Kamhere, est-ce vraiment qu’on lui engage un ou des avocats en plus, lui qui a déjà une armée d’avocats nationaux et internationaux ? Dans ce cas, qu’est-ce qu’un avocat en plus de la CENCO viendrait apporter à son sort, si la visite de Nshole avait cela pour objectif ? Cet avocat serait-il un superman ou une superwoman?
    En analysant mes propos, voyez vous-même, à partir de quel point de votre journal, vous avez quitté l’autoroute de l’objectivité pour vous engager sur la route très cahoteuse du militantisme. Ce serait trop vous demander de revenir sur vos propos, je le sais. L’actualité nationale est tellement riche en rebondissements qu’il vous suffit de vouloir mieux faire à l’avenir. Les occasions, vous en aurez par milliers. La prochaine fois, ne relayez pas l’opinion populaire, présentez objectivement les faits, mettez en dialogue les 2 opinions en porte à faux (donnant toute l’argumentation de chaque bord) et posez les bonnes questions pour laisser votre audience juger par elle-même. Vive l’éducation de la masse et non sa désinformation. Bon vent !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :