Aller au contenu principal

Félix Tshisekedi est il entrain de déboulonner le système Kabila partout en RDCongo?

Lu pour vous

Par Freddy Kabongo

Deux mille vingt (2020), année de l’action, avait-il dit. Nous ne l’avons pas pris au sérieux.

Eh bien, il nous est donné d’observer et d’apprécier à sa juste valeur la substance de ces quelques mots qui, aujourd’hui, ébranlent le paysage politique congolais. Ça bouge de partout! De Kingakati au Palais du Peuple, en passant par les réseaux mafieux installés dans différentes régies financières, tous dansent désormais au rythme emballant de « lÉtat de droit ». La force de la parole.

Les superbes, les intouchables, les « paralysateurs » d’hier se terrent aujourd’hui dans leurs tannières, tel des vulgaires et vulnérables rats de brousse. Les « inamovibles » juges de la Cour constitutionnelle emboîtent le pas à l’intrépide Ministre « honoraire » de la Justice sur le chemin du chômage. Les frondeurs de l’AFDC se font couper l’herbe sous les pieds. Le VPM a tranché: Bahati Lukwebo est rétabli dans ses droits, au grand dam des partenaires « désabusés » de la coalition. Les propositions de loi Minaku-Sakata sont battues en brèche, alors que l’entérinement de Ronsard Malonda bat de l’aile, le Chef de l’État ayant balayé l’option du revers de la main. Oui, ça bouge de partout.

L’arrogant Kalev Mutond est viré sans ménagement des services d’intelligence sur lesquels il a trôné en maître absolu, faisant allégeance à un individu au détriment de la nation. Il est, par le même fait, dépouillé de son imposante garde militaire. Dans la famille Kabila, les choses ne vont guère mieux. Dans une symbiose parfaite avec son collègue de l’Inspectorat de la police judiciaire des parquets, la terreur des mécréants, le nouveau patron de l’Inspection Général des Finances, est au four et au moulin. Il creuse, il fouine, il bêche, ne laissant aucune place où la main ne puisse passer et repasser. Débandade générale!

Les visites de courtoisie impromptues se multiplient auprès de la mère du Chef, si ce n’est à la Cité de l’OUA. Les temps sont mauvais. Les dossiers « exonérations » et « Douanes » font mal et les perspectives ne sont guère encourageantes. Au Parlement, le coeur n’est pas à la fête non plus. Alors qu’il se leurre dans une accalmie trompeuse suite à l’histoire des 4 millions de réfection du Sénat et, comme si cela ne suffisait pas, le « suffisant » président de la Chambre haute se trouve pris dans une sordide affaire de moeurs. La « grande » (au propre comme au figuré) Jeanine Mabunda ne s’en tire pas mieux.

L’Assemblée nationale flotte.

En 18 mois d’exercice, rien de concret n’en est sorti qui touche au quotidien des Congolais qui, force est de le dire, détestent cette législature de la honte, au faîte de la médiocrité. Boma député, tika policier, scandé par les Kinois en dit long sur l’appréciation du travail de nos élus nationaux. La racaille! Oui, Mme Mabunda a maille à partir avec l’IGF.

Les compagnies minières qu’elle parraine ne paient pas d’impôts ou, dans les meilleurs des cas, falsifient leurs documents comptables pour minorer leurs gains réels et ainsi rabattre substanciellement leur enveloppe fiscale. Pas digne, pour une présidente d’une aussi noble et respectable institution, matrice par excellence de l’exercice démocratique. La poisse!

Tout va mal! Le beau Deogracias Mutombo, richissime Gouverneur de la Banque nationale est sur la chaise éjectable, avec comme destination probable, la somptueuse résidence actuelle de notre bien-aimé Dircab du Chef.

Son compagnon de lutte, partenaire dans le réseau mafieux kabiliste n’en mène guère large. Yav Muland, ancien Ministre des Finances, est sur des charbons ardents. L’invitation lui adressée par le parquet de Matete n’est pas de bonne augure. Certains y sont allés et n’en sont jamais revenus. Bref, pour une fois, la toute première, la kabilie tremble. Kabila tremble.

Après le désarmement pacifique de sa résidence de GLM, celle de Kingakati revient peu à peu à sa vocation première: une ferme.

L’armada qui y était entreposée est en mode de démantèlement, alors que la menace de la révision par la Cour constitutionnelle de la loi portant sur le statut des anciens chefs d’État se profile à l’horizon, avec comme conséquence le retrait du bouclier juridique l’exemptant de toute poursuite pour crimes, anciens comme nouveaux. De beaux jours en perspective.

Oui, ça bouge de partout et ce qui tient lieu d’opposition n’est pas en reste. Les fissures sont observées ça et là. Les combattants se lèvent contre les combattants, s’ils ne lèvent pas tout simplement le bouclier contre leurs leaders d’hier.

Le président autoproclamé élu a mis beaucoup d’eau dans son vin. Il s’en prend dorénavant à ceux qui veulent le ramener dans le passé, alors que lui vise haut et voit grand pour l’avènement d’un Congo meilleur.

Il faut le faire!! Adolohe Muzito a, quant à lui, choisi la voie d’expression la plus éloquente et la plus compréhensible: le silence. Il est tout simplement fatigué de cette aventure à issue hypothétique. Qu’à cela ne tienne.

Nous attendons son retour au pays avec l’enthousiasme des chrétiens attendant le Messie. La justice a grandement besoin de lui. Les lieutenants lamukistes s’invitent à la fête. Francis Kalombo, Mike Mukebayi et quelques caciques du MLC découvrent enfin le charme politique de l’homme au pouvoir. De lui, ils ne tarissent d’éloges. Il n’y a que les im…qui ne changent pas d’avis, dit-on.

Vrai! Le changement va dans tous les sens, poussant Daniel Safu dans les beaux et « moêlleux » bras de Dada Janet Kabila. Les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas, ai-je appris.

Bemba et Katumbi semblent avoir tempéré leurs ardeurs. Après la déconfiture face à la gratuité de l’enseignement, dans la diabolique propagande sur une prétendue balkanisation du pays et, tout récemment, à la CENI, Ambongo et Nshole sont rentrés dans leurs petits souliers.

De V Kamerhe, ils n’ont rien pu tirer de substanciel qui leur permette de nuire au Chef de l’État.

Oui, ça bouge de partout, sans que le Président de la République ne soit obligé de multiplier les sorties pour haranguer les foules. La « vraie » force de la parole! Expression de pensée positive, pour le bien de tous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :