Aller au contenu principal

LES DOSSIERS KYABULA VS TONY MUNONGO VOLATILISÉS :

Lu pour vous

Après avoir été arrêté en présence de l’Avocat Général Kabozya et quelques Inspecteurs Judiciaires et conduit manu militari au cachot de la Police Judiciaire, l’infortuné Tony Bandio Munongo va brandrir plus de 100 pièces qui l’innocente lors de son audition.

Après l’instruction, l’Inspecteur en charge de l’affaire va faire rapport à l’Avocat Général Kabozya superviseur du dossier en proposant que le sieur Tony Bandio Munongo soit libéré moyennant payement d’une caution. Chose faites, l’un des avocats du précité va verser la Somme de 1500$US à titre de cautionnement.

Curieusement et contre toute attente, le magistrat Kabozya va rejeter la demande initialement accordée sous prétexte que les faits étaient graves et que la fuite de Tony Bandio Munongo était à craindre alors qu’en réalité, il avait reçu une somme 30.000$US du sieur Kyabula qui tient à tout prix a faire porter le chapeau au précité.

N’ayant pas un autre moyen de satisfaire son bienfaiteur sieur Kyabula, l’Avocat Général Kabozya va soutirer toutes les pièces qui innocentes Tony Bandio Munongo du dossier avant de le déférer devant le Tribunal de Grande Instance de Lubumbashi.

Dans l’entretemps, le Magistrat Kabozya était dans l’obligation de se présenter devant le sieur Kyabula chaque jours afin de faire rapport au précité comme si ce dernier était son Chef directe. C’est suite à la dénonciation de l’un des Avocats de Tony Bandio Munongo que le magistrat en question a arrêter de se présenter à l’office du sieur Kyabula au vu et su de tout le monde.

Ainsi, à la première audience le prévenu Tony Bandio Munongo, va déclarer ouvertement devant le Tribunal que les pièces versées au dossier lors de l’instruction prejuridictionnelle en présence de son conseil, ont toutes disparues du dossier, par la même occasion il va déclarer que le Magistrat audiencier, Kabozya avait reçue 1500$US de sa part à titre de cautionnement pour sa mise en liberté provisoire mais ce dernier n’a ni accorder la liberté provisoire ni retourner la somme reçue. Et Tony Bandio Munongo de conclure qu’il est victime d’escroquerie de la part de l’Avocat Général Kabozya.

Dans cette affaire, le Magistrat Kabozya poursuivait Tony Bandio Munongo pour détournement des deniers publics dans un premier temps, après intervention des avocats du précité et ayant compris qu’il était dans l’erreur, il va fixer le dossier devant le Tribunal pour abus de confiance et émission de chèque sans provision.

Curieusement, en date du 15 Août 2020, le sieur Kyabula va initier une action par voie de citation directe contre Tony Bandio Munongo pour détournement. Chose qui n’a jamais existé dans l’espace grand Katanga depuis l’indépendance.

Est-ce une fuite en-avant, ou c’est le sieur Kyabula qui est en perte de vitesse ou encore il a pété les plombs face à son détournement de 7 000.000$US?

Eu égard à ce qui précède, il y a lieu que le Conseil Supérieur de la Magistrature s’implique dans ce dossier afin de ramener ses membres au bon sens.

Affaire à suivre…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :