Aller au contenu principal

RDC: Lambert Mende au cœur d’un grand scandale autour d’une conversation téléphonique très dangereuse contre le pouvoir en place

Révélation troublante: 31 députés nationaux du FCC, dont celui de CCU, CNC, AAA avaient introduit une prise à partie à la Cour de cassation contre 5 juges de la Cour constitutionnelle pro-Kabila, Mende rejette la démarche qui va, selon lui, dans le sens d’offrir à Tshisekedi le contrôle effectif de la haute Cour du pays.

Un groupe des députés nationaux du FCC ont introduit une prise à partie à la cour de cassation pour faire tomber 5 juges de la Cour de Constitutionnelle pro-Kabila.
Parmi eux figure un député de la CCU, parti politique appartenant à l’ex ministre de la Communication et Médias, Lambert Mende Omalanga. Ce dernier fustige la démarche de l’un de ses députés qui a aussi signé la prise à partie sans consulter sa hiérarchie. Très frustré après avoir été blâmé par l’autorité morale du FCC, Lambert Mende a exprimé, à travers une conversation téléphonique diffusée ce week-end sur les réseaux sociaux, une grande colère contre celui qui a fait signer ce document au nom de son parti. Car, pour lui, «faire tomber les 5 juges pro-Kabila pourrait faire en sorte que le CACH arrive à contrôler complètement cette cour acquise jusqu’ici à Kabila».

« Oui Camarade, c’est quoi cette histoire de prendre à partie les juges de la Cour Constitutionnelle au nom notre parti sans même m’informer?, s’est indigné Lambert Mende dans ladite conversation téléphonique.

J’ai été convoqué hier par notre autorité morale pour m’en expliquer, poursuit-il. On me dit qu’au nom de Mbaki Masanga, CCU et Alliés prend à partie tous les 5 juges pro-Kabila de la Cour Constitutionnelle à travers une procédure à la Cour de cassation. Et, les gens du CACH veulent profiter de ça pour modifier complètement la composition de la Cour Constitutionnelle. Maintenant, c’est moi l’instrument de ça, personne ne parle de vous. On dit que Mende a changé le Camp et roule maintenant pour Tshisekedi. Tu te rends compte de ce qui me fait peur?, s’est interrogé le leader du CCU.

Et de poursuivre: on préparait une prise à partie pour confisquer la Cour Constitutionnelle en faveur de CACH et de nous l’arracher à nous le FCC. C’est quoi cette histoire ! Il faut savoir gérer le temps. «Quand une AFFAIRE n’a pu se faire, on assume ça». Nous cherchons comment caser tout ça. Mais vouloir casser la baraque, parce qu’on a un peu de fièvre, il faut casser le thermomètre, ce n’est pas sérieux», fin de citation.

Pour de nombreux observateurs, si les analyses de Lambert Mende autour de la démarche de 31 députés nationaux s’avèrent fondées, cela démontre que la malaise est si profonde au sein de la plateforme de Joseph Kabila et les divergences des vues pourront aboutir à son éclatement spectaculaire.
Et, aussi, il faut dire que les propos de Lambert Mende dans cet audio attestent que le FCC n’est pas du tout sincère envers son partenaire du CACH et détient un agenda caché pour malmener l’actuel Président de la République.

Il sied de noter qu’en droit, la « prise à partie » désigne la procédure introduite par un justiciable contre un magistrat auquel il reproche la commission dol, d’une fraude, d’une concussion, ou d’une faute lourde et notamment d’avoir commis un déni de justice

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :