Aller au contenu principal

Gisèle Ngungwa prépare le pillage de Lubumbashi

« Nous devons tout faire pour que Katumbi ne récupère pas MCK » tonne Maître Gisèle Ngungwa. Ce mardi 29 septembre 2020, au stade du FC Lupopo, utilisant son titre de Directrice de Cabinet Adjointe du gouverneur du Haut Katanga, Gisèle Ngungwa ne mâche pas ses mots. Elle est prête à tout – y compris organiser le pillage dans la ville de Lubumbashi – pour en découdre avec l’ancien gouverneur à qui la justice congolaise vient de restituer la société MCK en ordonnant le déguerpissement de Pascal Beveraggi. Entre la directrice de cabinet et l’homme d’affaire corse, c’est le mariage de la carpe et du lapin. La sulfureuse hégérie du cabinet du gouverneur du Haut Katanga utilise l’argent de Pascal Beveraggi pour déstabiliser la province. La rivalité sportive entre le FCC Lupopo et le TP Mazembe est la dernière grosse ficelle pour les adversaires de l’ancien gouverneur du Grand Katanga.

L’une des personnes ayant assisté à la rencontre entre Me Gisèle Ngungwa et le staff du club s’est confiée à nous. « C’est la troisième réunion de Me Gisèle Ngugwa à laquelle je participe » nous affirme ce partisan du FC Lupopo. Soucieux de conserver l’anonymat, l’homme nous révèle :  » A la première réunion Me Gisèle nous a donné 5.000 USD, à la seconde 6.000 USD et aujourd’hui encore 6.000 USD. Elle nous a demandé de faire du désordre et d’organiser le pillage dans la ville pour dénoncer la décision de la justice qui a rendu à Moise Katumbi sa société. Elle nous a dit que cet argent vient du président Pascal Beveraggi « . L’homme parle sous le sceau du secret car son frère travaille au sein de MCK. Si le contenu des réunions était connu son frère pourrait perdre son emploi et se retrouver dans les problèmes.

La question est désormais de savoir si le gouverneur du Haut Katanga est partie prenante à cette cabale. Tous les recoupements conduisent à mettre en cause la plus haute autorité territoriale du Haut Katanga qui demeure étrangement passive devant tous les évènements et les violences qui se succèdent dans la province. Des déclarations haineuses de l’ancien ministre Félix Kabange Numbi aux évènements sanglants du 27 septembre dernier en passant par les assassinats ciblés des militants de l’UDPS, tout indique que le gouverneur Kyabula n’est pas étranger à l’insécurité et à la violence qui s’est installée dans la capitale du cuivre. Le discours de sa directrice de cabinet adjointe au stade du FCC Lupopo a levé les tout derniers doutes.

Aujourd’hui, les supporters du FC Lupopo sont victimes d’un plan machiavélique qui vise à leur faire porter la responsabilité du pillage de Lubumbashi. Le gouvernement semble étrangement passif face à la pègre qui menace la paix civile dans la capitale ! La mafia de Beveraggi et de ses complices est aux abois. Le visage de la pieuvre est connu. C’est celui de Me Gisèle Ngungwa. Son discours au stade du FCC Lupopo l’a trahi. Désormais, elle aura à des comptes à rendre compte à tous les Lushois au cas où le sang des innocents venait à nouveau à couler dans la capitale cuprifère.

Un commentaire »

  1. Une information purement katumbiste sans intelligence.
    Madame Giselle est intellectuelle et j’étais moi présent quand elle parlait, jamais dans sa bouche est sortie le mot violence

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :