Aller au contenu principal

La guerre au PPRD HAUT KATANGA : Entre le ministre des mines Willy Kitobo et le gouverneur Jaques Kyabula qui va terrasser son adversaire le premier.

Première force politique dans la province du Haut-Katanga, le PPRD traverse une zone de turbulence depuis un certain temps dans cette province. Les ténors de ce parti se livrent une guère par procuration sans merci.

Le dernier de la série est la détestation qui semble élire domicile entre les partisans de Jacques Kyabula Katwe , président fédéral du Haut-Katanga et les soutiens de Willy Kitobo Samsoni prédécesseur au poste de président fédéral du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie dans le Haut-Katanga.

Le déclic
Tout est parti d’une capture d’écran attribuée à Willy Kitobo Samsoni( actuel ministre des mines issu du PPRD) qui communique avec l’Inspecteur de finances. La conversation accuse Jacques Kyabula Katwe( actuel gouverneur du Haut-Katanga) de procéder au vol, pillage et détournement des deniers publics.

L’image qui a fait le tour des réseaux sociaux a très rapidement énervé les communicateurs du gouverneur et plusieurs jeunes pro-Kyabula qui ont riposté par des messages très salés contre Willy Kitobo Samsoni sur sa gestion passée au ministère provincial des mines et à la brigade anti-fraude.

Un conflit pas si nouveau
Les deux hommes sont connus pour leur désamours qui ont éclaté au lendemain de la victoire de Jacques Kyabula Katwe à l’élection des gouverneurs dans la province du Haut-Katanga.

Plusieurs mouvements des jeunes du PPRD avaient improvisé des mises en garde contre le camarade Willy Kitobo Samsoni alors président fédéral du PPRD. Il était accusé d’avoir à l’époque vouloir déstabiliser le gouverneur Jacques Kyabula.

Le même discours reste d’actualité aujourd’hui. Plusieurs estiment que Willy Kitobo veut profiter de sa présence permanente à Kinshasa pour enfoncer Jacques Kyabula. Une thèse réfutée totalement par les soutiens de Willy Kitobo qui dénoncent “ une calomie”.

Les vieux démons au rendez-vous
Si l’on doit apprendre de ses erreurs, le PPRD n’en est point à sa première crise de leadership. Le parti de Joseph Kabila a connu ces secousses dans les années 2009 à l’époque du Katanga. Louis Tholet Tshigudu, président fédéral de l’époque et son prédécesseur Richard Muyej Mangez Mans n’avaient su regarder dans la même direction.

Ces guerre intestine avait conduit à la déroute de ce parti aux élections législatives de 2011. Le PPRD était tombé de haut avec un seul député sur 15. Beaucoup de grosses légumes avaient opté pour postuler comme candidat indépendant.

Apprendre de ses erreurs, cette pensée ne semble pas inquiéter ce pari qui étale une pantalonnade de ses ténors sur la place publique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :