Aller au contenu principal

FLASH- FLASH-FLASH : VITAL KAMERHE EN PARTANCE POUR BRUXELLES

Lu pour vous

Entre la permission de sortie, le congé pénitentiaire et la libération conditionnelle, le cas de Vital Kamerhe suscite bien des interrogations. Dans les salons de Kinshasa on évoque désormais une extraction humanitaire qui tient plus de l’exfiltration de l’ancien directeur de cabinet du Président Tshisekedi que du droit pénitentiaire. Surtout lorsque les juges congolais ont décidé de ne pas accorder de liberté provisoire au plus célèbre des détenus de Makala !

Quand un condamné à vingt ans de prison pour détournements des deniers publics, corruption et prise illégale d’intérêts sort de prison pour raison médicale, quitte l’hôpital où il était interné pour rentrer à son domicile et y couler des jours tranquilles dans les bras de sa sémillante épouse, il y a déjà de quoi s’étonner ! Mais quand il se fait accorder en toute discrétion un visa pour des soins à l’étranger, on se dit – pour reprendre la fameuse expression de William Shakespeare –  » qu’il y a vraiment quelque chose de pourri au Royaume du Danemark » !

Au cours des dernières semaines, des tractations intenses ont été menées. A la suite d’une demande expresse des autorités congolaises, un accord a été conclu entre la présidence de la République congolaise, les autorités belges et Vital Kamerhe afin que ce dernier puisse bénéficier d’un visa en bonne et due forme pour sortir du pays, entrer dans l’espace Schengen et trouver refuge en Belgique ! Ces discussions ont donc abouti à un accord peu glorieux pour toutes les parties. A l’exception de l’ancien Directeur de Cabinet qui vient de souffler un énorme ouf de soulagement. Il ne retrouvera pas sa cellule de Makala avant longtemps ! Dans les heures qui viennent, Vital Kamerhe va donc quitter le pays et prendre discrètement un vol en direction de Zaventem. La version officielle de cette exfiltration est un affrètement pour soins médicaux !

Il va sans dire que cette échappée tient plus d’une grossière mise en scène que de l’évasion du Comte de Monte Cristo du château d’If. En réalité, les dossiers sensibles dont Vital Kamerhe est le détenteur constituent une sérieuse menace pour Félix Tshisekedi et toute sa famille. D’ailleurs, à ce jour, le Chef de l’Etat congolais a soigneusement évité de remplacer son allié de la coalition CACH.

En ce qui concerne la Belgique, c’est une toute autre affaire ! Etant particulièrement soucieuse de conserver les meilleures relations diplomatiques avec Félix Tshisekedi, la nouvelle coalition belge au pouvoir à Bruxelles dirigée par Alexander De Croo a accepté de recevoir ce colis très encombrant. Ce n’est pas pour rien que lors d’une de ces dernières interviews, Félix Tshisekedi a déclaré qu’il considérait le papa du Premier Ministre belge comme un Tonton… Les raisons de cette décision qui heurtera probablement plus d’un citoyen du plat pays et une très large majorité des Congolais qui ont suivi en direct le procès Kamerhe tient en réalité à la décision des autorités belges de tout faire pour plaire au nouveau Président congolais et favoriser ainsi une visite d’Etat de Sa Majesté le Roi Philippe en RDCongo dans les meilleures conditions. En effet, le Souverain belge a exprimer le voeu de fouler le sol congolais.

Sur le plan politique des deux pays, il est évident que l’exfiltration du plus célèbre des condamné de la RDCongo va susciter une levée de boucliers dans tous les camps. L’image vertueuse de la Belgique va s’en trouver très sérieusement écornée et les leçons administrées par ses autorités pour la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption vont terminer dans la poubelle de l’histoire.

Pas de quoi en faire un plat puisque Vital Kamerhe a interjeté appel de la décision du tribunal diront les plus légalistes ! Les Etats sont dans la realpolitik et la Belgique ne déroge pas à la règle. Toutefois, il faut s’interroger sur les enseignements à tirer de cette mansuétude qui pourrait ruiner définitivement le crédit de l’ancienne puissance coloniale en RDCongo, en Afrique et dans le monde.

Enfin, au moment où le COVID19 fait de ravage et où l’on parle du retour du confinement, la présence de Vital Kamerhe à Bruxelles en fera sourire plus d’un ! Il y a fort à parier que le leader congolais part pour un long exil doré puisqu’à ce jour, toute la fortune qu’il a accumulée au cours des quinze mois au cours desquels il a assumé la direction du cabinet du Président Tshisekedi n’a pas été touchée. Aucune saisie conservatoire n’a été opérée sur les biens immobiliers et les comptes bancaires du condamné dont la fortune s’élève aujourd’hui à plus de 70 millions USD perçus sur les commissions, les marchés et les paiements du compte général du Trésor ! Quand on connait l’effort fourni par la Belgique en terme de coopération au développement et d’assistance humanitaire à la RDCongo, il n’y a là vraiment pas de quoi réjouir le contribuable belge de voir un hôte aussi illustre résider dans une des communes les plus huppées du Royaume.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :