Aller au contenu principal

Muyej aux abois sera bientôt arreté avec ses enfants pour détournement de fonds

Lu pour vous sur Facebook

Un groupe des députés du Lualaba proches de Richard Muyej lancent une alerte aux autorités judiciaires et à l’IGF d’enquêter sur Richard Muyej ainsi que ses enfants et de les remettre entre les mains de la justice congolaise, pour éviter leurs fuites vers l’étranger.

Les députés précités confirment avoir des preuves de l’implication de Muyej dans le détournement de la construction de l’aéroport de kolwezi dont les travaux ont couté seulement $16 millions, mais l’argent decaissé était de 32 millions de dollars. De même pour la construction du gouvernorat : 14 millions, mais l’argent decaissé est de 38 millions.

Quant à l’argent de la redevance minière, ils expliquent que l’argent est volé en déclarant qu’il a été versé aux chefs coutumiers, mais en realité, une partie de cet argent est detournée et redistribuée entre les caciques du FCC ainsi que sa main noire.

Muyej aurait ouvert plus de 20 comptes au gouvernorat pour faciliter sa mafia.

‹‹ La province du Lualaba a plus de 20 comptes bancaires fictifs qui recoivent les différentes taxes et redevances. Et moi, je ne co-gere qu’un seul compte qui assure la construction de la province. Les autres comptes, sont gérés par le Gouverneur lui seul ››, a fait savoir Fifi Masuka Saini dans son document déposé lors de son audition au bureau de l’Assemblée provinciale.

« Toutes les entreprises de sous traitance sont entre les mains de sa famille et spécialement ses enfants », relatent-ils.

Avec plusieurs dossiers déjà transmis aux autorités judiciaires de la RDC, Richard Muyej et ses proches impliqués dans ces multiples détournements connaitront-ils bientôt le sort de Vital Kamerhe?

Trop c’est trop! 
Le pillage du Lualaba par Muyej et ses proches doit s’arrêter!!!

Un groupe des députés du Lualaba très en colère.

Un commentaire »

  1. S il faut rationnellement établir la lumière sur cette question capitale, il est indispensable d auditer toutes les ETD et même le gouvernement centrale. La redevance miniere est repartie à trois niveau : 15% au niveau local, 30% à la province et 50% au gouvernement central pour financer les projets d interet communautaires. L inspection générale des finances et/ou la cour des comptes (au plus haut niveau) ne doivent pas démissionner de leur travail. C est ça l handicape que nous avons dans notre système de gouvernance. Les structures habilitées à opérer le contrôle sont mises hors-jeu.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :